Archives par mot-clé : Résidences

Résidence kashiullu en mai

Future résidence sur les Arteliers avec deux temps forts les 4 et 11 mai à 18h.

Il s’agit de performances danse et chant. Le projet est porté par Julie (danseuse, plasticienne) et Jean (musicien) https://www.kashiullu.com/

Le projet nous plonge dans un univers très particulier où les artistes nomades articulant différentes pratiques artistiques et spirituelles.
Ils travaillent ensemble sur le thème du couple (féminin/masculin, nature/culture, humanité/planète) en partageant notre créativité avec tout public en quête de sens…
Influencés par leur longue pratique auprès de cultures traditionnelles (amérindienne, hindou, soufi, celtique) et notre longue expérience professionnelle en art-thérapie, leurs résidences de création et leurs spectacles sont des moments artistiques forts d’invention avec le public d’une nouvelle culture planétaire, héritée des sagesses ancestrales, afin que l’humanité se relie à sa véritable nature, à la planète Terre, au coeur de l’Etre commun…

Julie M Desjeans / 07 77 82 05 39 / juliedesjeans@yahoo.fr
Jean.C Dussin / 06 12 21 71 18 / jeancdussin@aol.com

Les Arteliers au Carnaval de La Source

Le Carnaval d’Orléans La Source a lieu du 20 au 21 mars 2015

La Source en fête

flyer recto carnaval 2015Sur deux jours le quartier s’anime au rythme du carnaval organisé par le Comité des Fêtes de La Source. Au départ de la salle Fernand Pellicer, la journée du 20 mars 2015 est dédiée au Carnaval des écoles qui débutera à 14h. Le 21 mars 2015 est destiné à tous (à partir de 14h). Chacun arborera une plume verte, symbole de ces 2 journées festives.

Les Arteliers au Carnaval

Les Arteliersiennes tiennent un stand à la Maison des Associations, à partir de 14h le samedi 21 mars, Place Sainte Beuve. Vous y trouverez également notre brochure présentant les ateliers, stages, résidences et expositions du 2ème trimestre 2015. Yvonne Daroussin (fabrication de meubles en carton), Gwendoline Dolbeault-Bézat ( sculpture en fils métalliques), et Nadine Ramond (art du papier, art de la peinture, arts plastiques) seront là pour vous accueillir sur le stand.

« L’oiseau de La source »

Oiseau de La Source Gwendoline
Structure réalisée par Gwendoline Dolbeault-Bézat

Gwendoline Dolbeault-Bézat, notre sculptrice en fils métalliques, à réaliser une structure en forme d’oiseau qu’il faudra recouvrir de plumes vertes, dont certaines seront fabriquées par Yvonne Daroussin / Sa Cartoun. L’objectif est de réaliser une œuvre collective avec les habitants  d’Orléans La Source afin de créer du lien social à travers une activité de création.

 

 

Plus d’informations sur le site du Comité des Fêtes de La Source.

Résidence Ma-Boule

Les Arteliers sont heureux d’accueillir en résidence Ma-Boule

Le projet de résidence Ma-Boule

Ce sont avant tous des artistes : Stéphane Fesnard, Trublion, Yassine Marrouch, Supafuh.

Le projet est né de la rencontre de Stéphane Fesnard et Trublion. L’un jouant les mots et l’autre avec les mots ils se sont trouvés des points communs artistiques, mais au delà, il se sont découverts des visions semblables du monde et de ce qui les entoure. Un regard critique sur cette société où l’individualisme et la solitude sont mis en exergue. Yassine Marrouch incarnera dans ce tableau l’ombre, le personnage muet qui danse et communique en musique. Stephane, Yassine et Trublion conçoivent Ma-boule comme un melting pot de leurs influences respectives. Le fil conducteur, le liant, sera la musique créée et orchestrée par Supafuh.

Ma-Boule

Ma-boule c’est l’histoire…

C’est avant tout celle d’un rappeur, poète contemporain à la recherche de toutes les places, de sa place, de son identité… Avec lui son frère, son pote, son ombre dansante mais aussi son boulet, son souffre douleur. Il est muet, il ne peut pas répondre par la parole et dépend de l’écoute que va bien vouloir lui accorder son ami.
Après s’être retrouvés à la rue, sans appartement, ils ôtent la capuche et décident de prendre la parole, histoire de se dépasser, d’exister un peu, d’être moins seul, de rire et de s’évader dans la poésie et l’imaginaire. Les deux personnages nous entrainent dans leur philosophie poétique pour l’un avec la parole, pour l’autre, qui est muet, grâce à la danse et au Beat box.

Et ce soir, c’est maintenant. Ils enlèvent la capuche, ils décident de prendre la parole, histoire de se dépasser, d’exister un peu, d’être moins seul, de rigoler et de s’évader dans la poésie et l’imaginaire.

Un spectacle pluridsciplinaire

La particularité de notre expression se trouve dans la poésie contemporaine, le rap, le slam, la musique hip hop. Avec la musique vient la danse, le mouvement, le jeu d’acteur.

Deux personnages nous entraineront dans leur philosophie poétique pour l’un avec la parole, pour l’autre, qui est muet, grâce à la danse et au beat box.

Un petit avant-goût :

Pour nous aider à la création de Ma-boule, nous avons le plaisir d’être soutenus notamment par la Coopérative d’activités et d’emploi Artefacts.
Logo On n'est pas des machines

Contact : fanny.landais@onnestpasdesmachines.com